Mes podcasts du moment #2

Je vous présentais il y a quelques mois (déjà?) une petite sélection de mes podcasts préférés. Loin d’être exhaustive, la liste se poursuit aujourd’hui avec d’autres titres que j’adore, et que j’avais envie de vous partager.

Alors, celui-ci, je peux vous dire qu’il fait partie de mon top 3 de tous les temps sans hésiter! Chalalove est un podcast produit par Gemmyo, une marque de bijoux, dans lequel un couple de personnes connues ou d’anonymes raconte leur histoire, des débuts, de la rencontre, aux premières péripéties et finalement à leur situation actuelle. A chaque fois, je finis l’épisode avec un grand sourire, parce que c’est aussi ça, l’amour, donner le sourire et apporter de la joie et du bonheur. Même si on peut déplorer le fait qu’il n’y ait pour le moment que des couples hétérosexuels qui sont interrogés, le podcast se réinvente un peu depuis quelques temps, puisque l’on peut retrouver un épisode dédié à une jeune femme célibataire, qui est venue répondre aux questions pour montrer que l’amour de soi-même est aussi voire encore plus important que l’amour que l’on reçoit, et est venue déconstruire le préjugé selon lequel une femme ne peut pas être heureuse célibataire. Une vraie bouffée d’amour comme on les aime, dispo sur le site de Gemmyo et Apple Podcasts.


Si vous ne connaissez pas encore Louise Aubery, alias My Better Self sur les réseaux, je vous invite très vivement à jeter un œil à son contenu, qui est juste hyper inspirant et décomplexant. Elle a lancé sa propre émission de podcast, InPower, dans laquelle elle invite des personnes à raconter la manière dont elles sont arrivées à prendre le pouvoir de leur propre vie, à changer leur manière de concevoir l’entrepreneuriat, et toutes les choses qu’elles mettent en oeuvre au quotidien pour ne plus subir leur vie, mais au contraire, en être le boss. J’aime tout particulièrement les épisodes où Louise parle seule des difficultés qu’elle rencontre elle-même dans sa vie professionnelle et personnelle, puisque je trouve qu’elle sait toujours trouver les bons mots pour nous redonner confiance en nous, et nous pousser à nous dépasser au quotidien. Je vous conseille l’épisode où elle parle de la peur de l’échec, autant vous dire que celui-là je l’écoute tout le temps, il est tellement rassurant c’est incroyable! Le podcast, et la chaîne YouTube de MyBetterSelf.


Dernière découverte en date, conseillé par ma copine Valentine que je remercie du fond du cœur, 2 Heures de Perdues est un podcast dans lequel une équipe de choc analyse et critique les derniers films sortis au cinéma, ou les grands classiques du septième art. Les épisodes sont assez longs, puisque l’analyse est très précise, mais alors c’est un vrai régal! Les commentaires, parfois très acides, sont hilarants, et c’est en fait super intéressant d’avoir un avis sur un film qualifié à la majorité de « chef-d’oeuvre », où tu as parfois l’impression que tu ne peux rien dire de critique à son sujet. Mes épisodes préférés sont ceux sur High School Musical, et Shutter Island, où je n’ai fait que rire pendant une heure et demi. Oui, il arrive que leurs commentaires soient très très véhéments, et parfois ça pique, surtout quand tu aimes le film en question (rip High School Musical), il faut dire que tout ou presque est vrai, et qu’au final, on rigole bien de nous-mêmes et de nos propres goûts, tout en découvrant d’autres films au passage. Le podcast.


Regard est un petit bijou dans la famille des podcasts. Au cœur du sujet: le rapport à la beauté. Qu’est ce que la beauté, comment chacun-e d’entre nous la voit, l’expérimente… Autant de questions super pertinentes de nos jours, où l’on a parfois l’impression que l’on ne se résume plus qu’à notre apparence, ou à notre »vitrine virtuelle » (aka les réseaux…). Je l’ai découvert en écoutant l’épisode consacré à Pénélope Bagieu, une illustratrice que j’adore, qui a écrit entre autres Culottées et Sacrées Sorcières plus récemment, et j’ai tout de suite adoré. J’aime vraiment la bienveillance qui se dégage de ce podcast, et les pistes de réflexion que l’on peut en tirer pour apprendre à nous-même explorer notre potentiel de beauté, selon nos critères et notre expérience, et plus selon des diktats dépassés et bien trop réducteurs. Le podcast.