PFW HAUTE COUTURE

Du 20 au 23 janvier 2020 s’est déroulée la Paris Fashion Week de Haute Couture. Mon avis sur les looks et les défilés les plus marquants de cet événement.

Après avoir travaillé pendant une semaine sur les looks de la Paris Fashion Week de mode masculine (dans cet article), quel plaisir de voir de si beaux défilés de haute couture cette fois-ci. J’aime énormément la mode de prêt-à-porter, mais il faut bien dire que la haute couture me fait particulièrement rêver. Dans ces défilés, on découvre des pièces qui s’apparentent à de vraies œuvres d’art, importables (pour une partie), mais merveilleuses, délirantes, fabuleuses. On ne se pose même plus la question de savoir si une robe ou un look de haute couture pourrait nous aller, nous convenir dans la vie de tous les jours, mais l’on se concentre uniquement sur la beauté et le somptueux des vêtements présentés. En plus, certains défilés sont de véritables shows, les mises en scène sont incroyables et plus folles les unes que les autres. Tandis que certains créateurs jouent sur l’élégance et le raffiné qui rendent la mode parisienne si particulière, d’autres profitent de présenter de la haute couture pour dévoiler des modèles complètement fous, que seuls les plus téméraires (et les plus pointu/es) oseront porter lors de défilés ou d’événements. C’est pour cela que j’aime tellement la haute couture, et qu’elle me fait littéralement rêver depuis toujours.

Cette semaine de Fashion Week parisienne a été marquée par un événement important, le dernier défilé de Jean Paul Gaultier. Si cela vous intéresse, je pourrais éventuellement vous faire un article qui retracera le parcours mouvementé de ce créateur français emblématique, même si sa carrière ne semble pas finie car il a lui-même évoqué « un nouveau projet »… Dans tous les cas, son travail restera pour toujours dans les mémoires, et je pense que l’on sera nombreux/ses à se souvenir de ses looks tantôt provocateurs, tantôt kitsch, mais toujours aussi complexes et parfaitement exécutés. Et si français.

Je vais vous présenter les défilés et les modèles qui m’ont le plus plu, puis ensuite les silhouettes que je pense (ou que j’espère?) retrouver sur de prochains red carpets. Cela n’engage que moi, mais j’ouvre les paris!


CE QUE J’AI PRÉFÉRÉ

Evidemment, je vais commencer par vous parler de l’incroyable show du défilé de Jean Paul Gaultier qui s’est tenu mercredi 22 à 20h30 au théâtre du Châtelet, dans lequel le créateur a présenté un total de 173 looks, qui reprenaient les codes iconiques de cette emblématique maison française: marinière, années folles, seins coqués ou dévoilés, le denim sous toutes ses formes… Les mannequins défilant pour cet ultime show n’étaient pas soumis à la rigueur habituelle des défilés de mode, la plupart était tout sourire, on voyait qu’ils prenaient un vrai plaisir à présenter les derniers modèles haute couture de la griffe. Beaucoup de mannequins de tout âge et de toute morphologie très connus ont présenté les modèles JPG, comme Iris Mittenaere, Bella et Gigi Hadid, Anna Pawlowski, Mylène Farmer, Cristina Cordula, Dita Von Teese, Irina Shayk… Que du beau monde! On sentait qu’il y avait un vent de joie, d’accomplissement et de nostalgie en regardant défiler ces mannequins, et je trouve personnellement que ce défilé était un beau clap de fin, à la hauteur de la prestigieuse et loufoque maison Jean Paul Gaultier.


Encore une fois, je met le défilé Valentino dans mes favoris… J’en suis désolée, mais j’aime tellement le travail de Pierpaolo Piccioli dans cette maison de couture, je vous en avais déjà parlé dans la précédente partie de cette série sur la Fashion Week de Paris. Je trouve qu’il parvient parfaitement à faire ressortir sa personnalité plus moderne tout en respectant le raffinement et l’élégance de la griffe Valentino. Une fois n’est pas coutume, je trouve ce nouveau défilé très réussi. La palette de couleurs est absolument magnifique, on retrouve évidemment le Rouge Valentino si iconique, des bleus cobalt très vifs, du rose, des violets très profonds. Les toutes dernières robes sont presque théâtrales, mais dans le bon sens du terme: des plumes, des drapés satinés, des couleurs vives… Tout ce que l’on attend d’un défilé de haute couture! Mention spéciale pour les boucles d’oreilles XXL, très réussies selon moi.


Un de mes défilés préférés de cette Fashion Week Haute Couture est sûrement celui de Ralph&Russo. J’aime bien l’histoire de cette maison de couture, un coup de foudre entre Tamara Ralph et Michael Russo, qui aboutit à la création d’une maison en 2007. Leur travail m’a toujours inspirée, j’aime surtout leur sobriété et leur capacité à exécuter des modèles très pointus et aboutis. Le défilé qu’ils ont présenté lors de cette semaine était pour le coup très surprenant, car un peu en dehors du style habituel de la maison de couture. Les robes étaient de vraies robes de princesses (pas si étonnant, car ils avaient même été envisagés pour dessiner la robe de Meghan Markle pour son mariage royal), avec les grands volumes qui vont avec, dans des teintes pastels, bleu layette, rose pâle, turquoise, avec des plumes, sequins, drapés en satin, volants… On pouvait également admirer de beaux ensembles inspirés des tailleurs masculins, à paillettes notamment, qui m’ont beaucoup plu. La mise en scène sobre mettait bien en valeur les modèles et les couleurs chatoyantes, un parti pris réussi.


LES LOOKS RED CARPET


Voilà, c’est déjà la fin de cet article. La suite de la série sur la Paris Fashion Week le 24 février 2020, avec le prêt-à-porter féminin cette fois-ci.

D’ici là, portez vous bien, et je vous retrouve dimanche prochain.

Photos tirées du site Vogue Runway.